szieren

Portrait

La Société suisse de droit international (SSDI) a été créée en 1914 lors d’une assemblée qui a réuni 40 personnes. Elle a été fondée dans le but d’encourager la Suisse à participer activement au développement du droit international. Elle compte aujourd’hui plus de 350 membres regroupant des praticiens, des théoriciens du droit international public ou privé, du droit européen ainsi que du droit international pénal, fiscal, économique ou administratif.

La SSDI est le lieu de rencontre privilégié de tous les juristes suisses et étrangers qui s’intéressent au droit international et européen. À une époque où la spécialisation est devenue la règle, les associations regroupant des personnes spécialisées, issues de domaines d’activité les plus divers constituent une nécessité. Ce lieu d’échange tire par ailleurs son importance du fait que les frontières entre droit international public, droit international privé, droit européen, entre droit et économie, s’estompent progressivement.
Prenant en compte ces développements, la Société suisse de droit international offre un lieu d’échange d’idées et de formation. Elle vise également à promouvoir la transposition qualitative du droit international et à informer le grand public de l’importance et de la signification de ce droit.

La Société suisse de droit international entretient des relations étroites avec diverses associations et institutions, par exemple l’Institut suisse de droit comparé à Lausanne ( www.isdc.unil.ch), l’International Law Association (www.ila-hq.org) et de nombreuses associations nationales de droit international.
Les activités de la Société suisse de droit international sont multiples. Ses activités principales sont l’organisation de la Journée suisse de droit international, l’organisation de « Déjeuners-débats », la publication d’un périodique, la Revue suisse de droit international et européen (Schweizerische Zeitschrift für internationales und europäisches Recht/Rivista svizzera di diritto internazionale e europeo) et l'édition des « Schweizer Studien zum internationalen Recht ».

La Société veut promouvoir les jeunes juristes actifs dans le domaine du droit international et européen.